HISTORIQUE

L’histoire révèle beaucoup de secret! Quand le Roi Léopold II faisait couper les bras de congolais comme punition à ceux qui ne produisaient pas suffisamment de caoutchouc, c’est le fondateur de la mission protestante CONGO BALOLO MISSION (CBM) qui mena la campagne en Angleterre et en Europe contre ce phénomène odieux.
Voici sur cette photo le fondateur de CBM, Dr Henry (Harry) Grattan Guinness, le fils de Dr Henry Grattan Guinness qui fonda Livingstone Inland Mission  (LIM). 
Papa a fondé LIM et a envoyé les premiers missionnaires protestants au Congo en 1878 à Palabala (Bas-Congo). Aujourd’hui, c’est CBCO (et aussi CEAC). 
L’enfant (médecin et pasteur) fonda CBM et avait envoyé des missionnaires au Congo en 1889 à Bonginda, Lulonga, Ikau, Bongandanga (Equateur). Aujourd’hui, c’est CADELU. Sur 35 missionnaires de CBM entre 1889-1915, seulement 6 ont survécu de malaria et trypanosomiase  (maladie du sommeil). Tous les autres trouvèrent la mort sur le champ de mission.
Quelle leçon faut-il tirer de ces récits historiques ? 
Nous devons être reconnaissants au Seigneur et à ses serviteurs missionnaires(. Hébreux 13 :7. L’Evangile est une puissance ! !

En 1980, le Révérend BANK fut l’initiateur de la signature d’adhésion de la CADELU à la VEM. Le signataire de cette convention pour la CADELU était le Secrétaire Général (le premier Président communautaire noir) de l’époque,  le Révérend Philippe KOLE.

La CADELU est une transformation de l’Eglise C.B.M qui signifie « Congo Balolo Mission » c’est l’ancienne ou la première appellation de la CADELU dont la mission d’évangélisation avait comme champ en amont du fleuve Congo.

Elle a été fondée par Monsieur Mc Kitrick un missionnaire d’origine Américaine en 1887.

La C.B.M. avait obtenu sa personnalité civile à l’époque du Roi LEOPOLD II de Belgique par le décret – loi du 16 septembre 1889. En dehors de l’évangélisation, activité principale, la C.B.M. s’occupait aussi des œuvres sociales telles que la construction des écoles primaires et secondaires, la construction des hôpitaux, dispensaires et léproseries et d’autres activités philanthropiques…

En décembre 1966, la R.B.M.U. décida de mettre fin à l’œuvre missionnaire au Congo à travers la C.B.M. Celle – ci fut remplacée par « l’Association des Eglises Evangéliques de la Lulonga » en sigle « ADELU » qui avait hérité de la personnalité civile et du patrimoine de la C.B.M. par la convention du 02 décembre 1966.

Suite à l’adhésion de l’ADELU à l’Eglise du Christ au Congo, en sigle E.C.C. en 1973, laquelle adhésion a été sanctionnée par l’ordonnance-loi n° 73/013 du 14 février 1973, l’ADELU était devenue « COMMUNAUTE : ASSOCIATION DES EGLISES EVANGELIQUES DE LA LULONGA », en sigle CADELU.

La CADELU est une grande Communauté ecclésiale qui a son siège administratif à Basankusu, B.P. 30, District de l’Equateur, Province de l’Equateur, République Démocratique du Congo. La CADELU exerce ses activités dans la Province Orientale et dans la Ville de Kinshasa.

La CADELU compte actuellement 245.800 fidèles à peu près, plus de 250 pasteurs ordonnés et à ordonner, 32 Postes Ecclésiaux, 340 paroisses, 3 hôpitaux, 26 Centres de santé, environ 210 écoles(primaires et secondaires), un Institut de Théologie, un Institut Technique Médical(I.T.M.), 1 Centre d’Accueil, 1 Centre de Développement Agricole (C.D.A.), 2 Ateliers de Menuiserie, 1 Garage et 1 équipe de construction.

La CADELU était une église prospère avant 1999. Mais avec le passage des armées en conflit (1999-2002), presque tout son patrimoine a été saccagé : 12 véhicules emportés et détruits, 17 phonies et accessoires pillés, les bancs et mobiliers des chapelles, écoles et hôpitaux ont servis de bois de chauffage des militaires.