Ceremonie d’au revoir

 

CEREMONIE D’AU REVOIR ORGANISEE EN L’HONNEUR DU REV. BOKOMBE IMBOKO JEAN DENIS PAR LE POSTE ECCLESIAL DE LA CADELU-KINSHASA ET DE LA PAROISSE DE LIMETE

 

(….) 25Et maintenant voici, je sais que vous ne verrez plus mon visage, vous tous au milieu desquels j’ai passé en prêchant le royaume de Dieu.

(…) 29 Je sais qu’il s’introduira parmi vous, après mon départ, des loups cruels qui n’épargneront pas le troupeau, 30 et il s’élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses, pour entraîner les disciples après eux, veillez donc vous souvenant que durant trois années, je n’ai cessé nuit et jour d’exhorter avec larmes chacun de vous.

(…) 32 Maintenant je vous recommande à Dieu et à la parole de sa grâce, à celui qui peut édifier et donner l’héritage avec tous les sanctifiés…

(…) 36Après avoir ainsi parlé, il se mit à génaux, et il pria avec tous, et tous fondirent en larmes, et, se jetant au cou de Paul, ils l’embrassaient, affligés surtout de ce qu’il avait dit qu’ils ne verraient plus son visage. Et ils l’accompagnèrent jusqu’au navire.

Actes 20 :22-36

 

 

Ce récit tiré du livre des Actes des apôtres 20 : 22-36, illustre clairement l’attitude que peuvent avoir des gens lors de la séparation d’avec leurs proches.

En effet, la séparation de manière générale est cause de beaucoup de douleur morale surtout lorsqu’il s’agit d’un être très cher et avec qui on entretenait de bons rapports.

Cette douleur est d’autant plus exacerbée lorsqu’il s’agit d’une séparation où on aura plus à se rencontrer, c’est le cas de la mort ou de quelqu’un qui voyage pour de bon dans un pays lointain où il y a pas de contact.

Mais quel que soit le cas, il arrive souvent d’organiser des cérémonies d’au revoir au cours desquelles on se rappelle de temps mieux de moments précieux voire de haut et de bas qu’on a eu à passer ou endurer ensemble. A cette occasion, on s’offre des cadeaux-souvenirs, on se conseille mutuellement, on se bénit, on laisse parfois même le testament, etc.

C’est justement ce qui est arrivé dans le Poste ecclésial de la CADELU-Kinshasa, lorsqu’il était question de se séparer d’avec le premier missionnaire et Pasteur qui a fait et vu naître ledit Poste.

En effet, pour ce Poste, le Rév. BOKOMBE IMBOKO Jean Denis 30 ans après, était devenu plus qu’un père spirituel. C’est dans cette optique qu’une cérémonie d’adieu digne de ce nom et haute de couleur a été organisée en l’honneur de cet illustre qui aura marqué son passage et a consacré plus de 30 ans de sa vie à la tête d’un aussi important Poste de la CADELU, considéré par plus d’une personne comme la locomotive de cette Communauté.

25

Pour sa part, la Paroisse de Limete dans laquelle le Rév. BOKOMBE IMBOKO Jean Denis était basé et resté longtemps Pasteur responsable, vu de nombreuses charges qu’elle avait supportées lors de la célébration du 30ème anniversaire du Poste ecclésial de Kinshasa en octobre 2016, elle avait jugé utile de décaler mieux remettre à plus tard la cérémonie d’au revoir, pour l’organiser avec une touche ou dimension un peu plus particulière à la hauteur de son père spirituel duquel elle garde de très bons souvenirs.

C’est ainsi que la date du 12 mars 2017 était retenue pour l’organisation de cette cérémonie restée gravée dans les annales de la Paroisse de Limete, du Poste ecclésial de Kinshasa et de la CADELU en général.

Ce jour-là du 12 mars, plusieurs cadeaux-souvenirs ont été offerts au couple Pasteur en présence de plusieurs hôtes venus d’autres paroisses du Poste et de l’Evangéliste communautaire en la personne de Rév. EFOLOKO EA LILEMBA Gabriel qui, lui aussi avait bénéficié d’un cadeau de la part de la Paroisse de Limete. Ce dernier d’ailleurs a promis qu’il fera large écho de tout ce qui a entouré ladite cérémonie partout où il va passer lors de ses différentes tournées à travers la Communauté.

23

20

22

Copyright 2011. Free joomla templates | Custom text here