Changement-poste ecclésial de Kinshasa

Contexte du Changement opéré à la tête du poste ecclésial de la Cadelu-Kinshasa

A travers toute la Communauté Association des Eglises Evangéliques de la Lulonga, CADELU en sigle, l’année 2016 aura été marquée par de grands enjeux électoraux.

En effet, suivant les dispositions statutaires de la CADELU, les élections sont organisées tous les six ans à tous les postes à mandat et ce, de la plus haute instance, à savoir la Présidence communautaire ainsi que le Conseil d’Administration jusqu’au niveau des pasteurs surveillants en passant par les fédérations des papas, des mamans et des jeunes au niveau communautaire et paroissial.

Au niveau communautaire, à peine reconduit au cours du Conseil urbain de juin 2016, pour un nouveau mandat de six ans à la tête du Poste ecclésial de la CADELU/Kinshasa, le Rév. BOKOMBE IMBOKO Jean Denis a été élu comme Président communautaire de la CADELU par ses pairs et les laïcs délégués à l’Assemblée Générale d’août 2016, qui a eu lieu à BASANKUSU, ville qui abrite le siège de la CADELU. Cette élection qui du reste, est tombée à pic pour redorer l’image de la CADELU ternie depuis plus d’une décennie, a créé un vide à la tête du Poste ecclésial de Kinshasa. Raison pour laquelle au cours du Conseil urbain d’octobre de la même année, les nouvelles élections ont été organisées à Kinshasa et à l’issue desquelles le Rév. LIYANDJA BETULU Jean Calvin a été élu comme Pasteur Surveillant du Poste ecclésial de Kinshasa.

 

27


Mais qui est alors le Rév. LIYANDJA BETULU Jean Calvin qui trône ce jour à la tête d’un aussi important Poste ecclésial de la CADELU situé à Kinshasa, Capitale de la RDC ?

  1. 1.Portrait du Rév. LIYANDJA BETULU Jean Calvin

Fils de papa Gaston BETULU et de maman Cyprienne LOKULI, LIYANDJA BETULU Jean Calvin est né le 25 mai 1982 à Basankusu dans la Province de l’Equateur dont les parents sont originaires. Il est le 8ème d’une famille de 12 enfants dont 11 garçons et une fille.

  1. 2.Parcours scolaire et académique de Rév. LIYANDJA BETULU Jean Calvin

L’aventure mieux le parcours scolaire de LIYANDJA BETULU Jean Calvin commence en 1988 à l’âge de six ans. Le premier établissement qui l’a accueilli, c’est l’Ecole conventionnée catholique de MPOMA située à Basankusu, Territoire où il a passé le plus clair de sa vie.

A cause des difficultés financières, il obtiendra son Certificat d’études primaires en 1996. C’est ce premier titre qui, naturellement lui permit d’entreprendre les études post primaires d’abord à l’Institut BAFUMBA (toujours à Basankusu) où il a étudié jusqu’en 4ème année des Humanités Math-physiques. Ensuite pour des raisons de convenances personnelles, il fit une descente à Mbandaka (Chef-lieu de la province) où il va continuer ses études humanitaires à l’Institut Frère ILOO ; option : Math-Physique.

Par ailleurs, en août 2004, peu avant la publication des résultats de l’examen d’Etat, LIYANDJA BETULU Jean Calvin débarque enfin à Kinshasa avec l’ambition de poursuivre ses études post humanitaires à l’Institut Supérieur de Commerce de la Gombe, (ISC/Gombe), si Dieu lui fait grâce de réussir à l’examen d’Etat.

Son vœu de réussir à l’examen d’Etat ayant été exaucé, il prit ses inscriptions en première année de graduat à l’ISC/Gombe. Mais faute de support financier, il sursit ce projet jusqu’au moment où quatre ans après, une tante paternelle va se porter garant de lui payer tous les frais académiques. Nous y reviendrons dans les lignes qui suivent où nous parlerons de son parcours ecclésial.

  1. 3.Parcours ecclésial de Rév. LIYANDJA BETULU Jean Calvin

Papa Gaston BETULU et maman Cyprienne LOKULI étant tous de fervents chrétiens membres de la CADELU, ils ont appris à tous leurs enfants les voies de Dieu dès leur prime enfance. Raison pour laquelle à l’âge de cinq ans, LIYANDJA BETULU Jean Calvin acquit la bonne habitude de fréquenter l’Ecole de dimanche (ECODIM) de la Paroisse de BOLIMA BOENDO, située dans le village qui porte le même nom et dont il est originaire (toujours dans le Territoire de Basankusu, Secteur de WakaBokeka). A l’ECODIM, il est resté longtemps choriste jusqu’au moment où il sera baptisé le 25/12/1994 à la Paroisse de Lisafa, située dans l’actuel Poste de LILANGA, créé à la suite du découpage du Poste d’IKAU.

A 18 ans, il est élu président des jeunes de la Paroisse de BOLIMA BOENDO (citée ci-haut) et il est resté chantre de l’Eternel partout où il est passé.

Lorsqu’il arrive à Kinshasa en août 2004, c’est une famille élargie habitant le Quartier Ozone dans la Commune urbaine de Ngaliema qui l’accueille pour la première fois. N’ayant aucune adresse de la CADELU-Kinshasa, il fut amené par la famille d’accueil dans des églises dont la confession de foi et certaines pratiques ne correspondent pas à celles qui lui sont familières. Malgré ça, il avait hâte de retrouver la CADELU, son église de prédilection.

Mais grâce à sa rencontre avec certains de ses cousins germains membres de la CADELU, LIYANDJA BETULU Jean Calvin va découvrir la Paroisse de Limete dont il devient membre à part entière pendant plusieurs mois.

En 2005, il va habiter au Quartier Mpasa dans la Commune de la N’Sele où une autre paroisse de la CADELU-Kinshasa venait d’être ouverte ou créée. Et là, avec ses cousins ils vont créer une chorale qu’ils dénommeront ’’Armée du Seigneur’’. Très vite, on découvre en lui un homme très serein, zélé, plein de talents et d’avenir. C’est ainsi que quelques mois plus tard, il sera nommé Secrétaire de la Paroisse, ensuite consacré Diacre avant d’être copté par ses pairs comme Evangéliste de la Fédération de la Jeunesse Protestante du Poste ecclésial de la CADELU-Kinshasa. Comme il ne cessait d’exceller dans ce qu’il faisait, il fut désigné Vice-président de la Fédération de la Jeunesse Protestante du Poste ecclésial de la CADELU-Kinshasa.

En 2008, pour son auto-prise en charge, LIYANDJA BETULU Jean Calvin met en place une petite cabine téléphonique. Il y reçoit un jour un client porteur d’un ouvrage intitulé : « Jésus-Christ n’est pas Dieu ». L’entretien qu’il a eu avec le monsieur porteur de l’ouvrage à propos de son contenu qui mettait en cause la divinité de Seigneur Jésus-Christ, débouche au finish sur un débat houleux. Grâce à un argumentaire scriptural plausible avancé par LIYANDJA BETULU Jean Calvin, son interlocuteur finit par être convaincu sur la nature divine de Jésus-Christ.

De retour à la maison, le soir, LIYANDJA BETULU Jean Calvin raconte à ses cousins et à qui voulait l’entendre le débat qu’il a eu à engager avec son client porteur du livre sus évoqué. C’est alors que l’une de ses tantes paternelles du nom de Marceline IFONO (femme d’affaire peu intéressée aux choses de Dieu), après avoir religieusement écouté le discours de LIYANDJA BETULU Jean Calvin, elle va s’exclamer en disant : « ah, je trouve en toi des dispositions ou aptitudes d’un serviteur de Dieu, ne peux-tu pas accepter de faire plutôt la Théologie pour devenir pasteur un jour »? Et LIYANDJA BETULU Jean Calvin de lui répondre :’’ qu’il n’y a aucun inconvénient à ça, sauf que je n’ai pas de moyens encore moins la CADELU, pour entreprendre ce genre d’études’’.

« S’il en est ainsi, renchérit la tante, je prends l’engagement de supporter toutes tes études théologiques et t’invite dès à présent à prendre toutes les dispositions utiles quant à ce ».

C’est comme ça qu’une demande de recommandation pour étude en Théologie à l’Université Protestante au Congo, UPC en sigle, a été formulée et introduite par l’intéresséau niveau de la paroisse de Mpasa. Celle-ci sans aucune objection l’a transmise au Conseil urbain du Poste ecclésial de Kinshasa pour approbation. Là aussi tout était allé comme sur les roulettes, au point qu’une résolution était prise en faveur du requérant, le recommandantà l’UPC pour des études en Théologie.

En octobre 2009, il commence en première année de graduat où il se fera vite remarquer par des notes qu’il obtient dans le cours d’Hébreux biblique, au point qu’il en devient finalement encadreur informel auprès de ses camarades. L’encadrement de ses camarades qu’il faisait, l’a rendu tellement célèbre qu’en première année de licence, il est élu Président facultaire, communément appelé Préfac. Rôle qu’il va jouer jusqu’en deuxième année de licence où il finira avec la mention distinction, comme ce fut le cas en première année de licence où il avait aussi distingué. Grâce à ces deux distinctions, il obtiendra une bourse de la part de nos partenaires de la Mission Evangélique Unie (MEU ou VEM en sigle), pour le Master dont il défend avec brio le Mémoire en novembre 2016 et obtient son Diplôme d’Etudes Approfondies en Théologie avec la mention distinction.

Par ailleurs, alors qu’il était encore étudiant en deuxième année de graduat, (en 2010) le Conseil urbain du Poste ecclésial de la CADELU-Kinshasa le désigne comme Pasteur responsable de la Paroisse de Mokali.

En février 2014, il est permuté à la Paroisse de Quartier-Congo où il va se marier avec la charmante Madame WAWA Fayette avec qui ils ont jusque-là deux enfants dont un garçon et une fille.

En janvier 2016, il est ordonné ou consacré Pasteur, ce qui lui permit de briguer au poste de Pasteur Surveillant pour lequel les élections ont eu lieu au cours du Conseil urbain d’octobre 2016 ce, en remplacement du Rév. BOKOMBI IMBOKO Jean Denis qui deux mois plus tôt (soit en août) fut élevé au poste de Président communautaire de la CADELU.

Voilà le moins que l’on puisse dire à propos de cet homme de Dieu qui a le vent en poupe

Copyright 2011. Free joomla templates | Custom text here